Economie en pdf


    Taille : 2.3 Mo    Format : PDF


    Les interactions entre histoire et économie sont nombreuses et
    dans l’ensemble très asymétriques, les historiens (souvent
    d’ailleurs économistes de formation) empruntant fréquemment les méthodes, voire certaines problématiques de la théorie économique. Cette bonne entente signifie-t-elle convergence intellectuelle ? Oui, dans une large mesure, car l’économie aide l’historien à mieux construire ses concepts essentiels (l’institution, le marché…) et à formuler, voire à résoudre, les problèmes qu’il se pose. Oui, avec des réserves, que certains estimeront essentielles. La première est soulevée par les
    économistes eux-mêmes (David, North) quand ils mettent en question certains présupposés de la théorie néoclassique, souvent incapable d’expliquer la non-optimalité de l’allocation des ressources ou les défaillances du marché. La seconde porte sur l’écart qui existe entre la façon économique, déductive, d’appréhender le monde, et les modalités empiriques et narratives de l’historien. Les passerelles existent et les frontières entre les deux deviennent plus poreuses à mesure que prolifèrent des zones intermédiaires au sein des sciences sociales, que ce soit
    la sociologie économique.