Culture d'Entreprise un Actif Stratégique en PDF



    Taille : 2.8 Mo     Format : PDF



    L’ÉTONNANTE ÉTRANGETÉ DE LA CULTURE D’ENTREPRISE

    La culture d’une entreprise a cette étrange qualité d’être la chose la plus partagée et la moins formalisée. À la fois le bien le plus commun à tous et celui qui n’est décrit nulle part. De plus, ce qui en est parfois écrit n’en constitue qu’une toute petite partie et représente souvent plus un désir de la direction générale ou de la direction de la communication qu’un vrai reflet de la réalité. Dans ce monde qui ne se reconnaît que dans la formalisation, l’informel nous échappe alors qu’il constitue la vraie différenciation par rapport aux concurrents ; et l’une des raisons de l’adhésion ou de la non-adhésion du marché et des collaborateurs. Ensemble des façons de penser et d’agir, ensemble de normes, de règles explicites ou implicites, système de cohésion et de cohérence, la culture est la partie immatérielle du capital ; c’est le capital immatériel de l’entreprise au même titre que la marque. Au-delà de la valorisation des actifs et des technologies, c’est elle qui constitue la valeur active réelle de l’entreprise. Comme l’iceberg, la culture se voit peu. Mais comme pour l’iceberg, ce qui émerge est surdéterminé par tout ce qui n’est pas ou peu apparent : l’histoire, les caractéristiques du fondateur, le contexte culturel initial (professionnel ou national), les valeurs opérantes, les croyances collectives, c’est-à-dire un ensemble d’évidences partagées. Ce qu’on voit, en revanche, sont les manières de faire, le style de l’entreprise, le climat, l’organisation, le système de règles, c’est-à-dire le mode opératoire culturel.


    Télécharger Ici