L'emploi est mort, vive le travail !


Enterrer l’emploi pour mieux faire vivre le travail


Pourquoi, dès lors, se lancer au nom de l’emploi dans une guerre sans lendemain contre les tsunamis de l’automatisation qui se forment déjà ? Pourquoi faudrait-il créer à tout prix des emplois ineptes pour lutter contre le chômage ?
La classe politique – ou tout du moins une majorité de ses représentants – utilise désormais un nouveau mot fourre-tout : la réforme. Bien sûr qu’il faut repenser notre économie et notre système de redistribution, les revoir de fond en comble. Mais
depuis quand cette fameuse « réforme », dont la « loi Macron » serait l’un des avatars, se réduit-elle à une adaptation aveugle à un néolibéralisme devenu lui-même caricatural ? Depuis quand le verbe « réformer » est-il synonyme de « déréguler »
sans analyse, qui plus est au nom d’une réalité moribonde : l’emploi ? Incapable de changer de braquet pour répondre à une crise totale, la classe politique ne veut pas admettre que la crise de l’emploi ne fait que débuter. Et qu’il ne sert plus à rien de
s’accrocher à cette vieille lune.



share

Suivez nous sur facebook